Baff

Voyager à travers le temps a toujours été le rêve de l’Homme. Jusqu’ici nous n’y sommes pas encore parvenu mais qui sait ? Un jour peut-être. N’ayant pas encore trouvé le « moyen » de berner Chronos, nous nous sommes mis à concevoir des plans de secours. Marcel Proust avait ses « madeleines », Charles Bukowski l’alcool, Frédéric Beigbeder sa ligne de poudreuse et Marty McFly une Delorean construite par son ami de toujours « Doc » Brown. Moi ? Haha ! Si vous m’aviez posé la question il y a quelques temps, j’aurais encore pu vous répondre un bonbon Michoko de la Pie Qui Chante. Mais attention ! Le vrai Michoko : avec le cœur de caramel fondant et enrobé d’une épaisse coque de chocolat noir. Ce bonbon avait une saveur particulière et rien que d’y repenser cela fait remonter à la lisière de ma mémoire tout un tas de souvenirs. Mais cette madeleine n’est plus aussi efficace que par le passé.

On reconnait instantanément ces artefacts lorsqu’ils se présent devant nous. Une alarme retentit dans un coin de nôtre tête pour nous avertir. Et ce fut le cas lorsque je tombai totalement par hasard sur un sachet de popcorn Baff.

https://i0.wp.com/profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash3/41607_46766613551_3092_n.jpg

Donc pour ceux qui ne sauraient pas, ça ressemble à la photo ci-dessus. Mais le dessin à l’origine est encore plus enfantin, le grain de maïs soufflé est bien plus gonflé que celui-ci. Il suffit que je froisse le sachet et que j’entende ce chuintement pour être aussitôt transporté dans une salle de ciné, quelques jours avant la Noël 1989 ; le dernier de mes frères était né le 12. L’odeur du caramel et du popcorn. Cette clameur qui s’empare de la salle. Les épais blousons que l’on retire et qu’on ne sait pas bien où mettre parce que presque toutes les places sont prises et que le garder sur les genoux va nous donner sacrément chaud. Et S.O.S. Fantômes 2 qui va commencer dans pas longtemps. Enfin je ne vais pas en voir grand-chose parce que lorsque le méchant de l’histoire – un sorcier retord venu tout droit de Moldavie portant le nom de Vigo le Cruel – va tenter de s’extirper du tableau dans lequel il est retenu prisonnier, je vais placer mon manteau sur le visage, me cachant les yeux tout au long du film et je vais attendre pas loin d’une heure et demie dans la pénombre.

Des années plus tard, lorsque ma peur des films fantastique va s’estomper et que je vais devenir un véritable accro, je vais revoir ce film et me dire après coup que j’ai été bête parce que ça ne faisait pas bien peur. Mais pour le môme de six ans que j’étais, ça fichait la pétoche et je peux vous le garantir.

Comme quoi pour replonger dans le passé, on n’a nullement besoin de plutonium et d’atteindre 88 miles à l’heure. Un sachet de Baff suffit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s