Archives de Catégorie: Film

I like the way you die, boy !

django_unchained_movie_poster_by_artoftu-d5pvahk

Djaaaaaaaaaaaaaaaaaaango ! Ôôôôôôôôôôô Djaaaaaaaango !

J’y suis allé lundi soir, à la dernière séance. Pari risqué quand même car le film fait pas loin de trois heures et que… Comment ? De quel film je parle ? Pardon. Django Unchained. Le dernier film de Quentin Tarantino. Pour ceux qui débarquent, c’est le papa de quelques pépites du septième art dont Reservoir Dogs, Pulp Fiction, Kill Bill 1 et 2, Boulevard de la mort et Inglourious Basterds. Ouais, rien que ça !

Pour la petite histoire, Tarantino est un cinéaste un peu à part puisqu’il brasse beaucoup de références dans ses films. Ça va du film de kung-fu, aux films de truands en passant par les hits de la blaxploitation et lorgnant même du côté des gros navets. Ils les absorbent comme une éponge, les digèrent puis les recrachent pour en donner une vision qui n’appartient qu’à lui. Ceux qui suivent Tarantino savent qu’il est friand de western spaghetti ; pour preuve les morceaux d’Ennio Morricone qui parsèment les bandes originales de ses films.

Django Unchained reprend, tout comme le Hattori Hanzo de Kill Bill, un héros mythique : un personnage tiré de nombreux westerns spaghetti répondant au nom de Django. Originellement tenu par l’acteur italien Franco Nero, chez Tarantino le héros est interprété par le talentueux Jamie Foxx. Oui, un acteur noir. N’oublions pas qu’au cinéma James West était campé par Will Smith ; alors que dans la série télé Les Mystères de l’Ouest il s’agissait de Robert Conrad.

Le pitch en quelques mots : Deux ans avant la Guerre de Sécession. Django est un esclave. Alors qu’il chemine avec ses compagnons d’infortune, il croise la route d’un certain King Schultz (Christoph Waltz, oui le méchant Hans Landa d’Inglourious Basterds) qui désire le racheter à ses maîtres. Mais ce n’est pas sans raison, bien évidemment. Schultz est en vérité un chasseur de primes qui est à la recherche des frères Brittle. Les mêmes Brittle qui ont revendus Broomhilda, la femme de Django. Schultz parvient à acquérir Django et le rend par la même libre. Ensemble, ils passent un accord : si Django parvient à reconnaître les Brittle, Schultz l’aidera à retrouver sa femme. Voici pour la première partie du film. La seconde, comme vous vous en doutez raconte comment les deux compères parviennent à retrouver Broomhilda, qui a été racheté par le riche propriétaire d’une plantation dans le Mississipi, l’odieux Calvin Candie (Leonardo DiCaprio).

Tarantino nous ressert son thème de prédilection : la vengeance. C’était le cas pour Beatrix Kiddo (Uma Thurman) dans le diptyque Kill Bill qui cherche à se venger de Bill, mais aussi de la bande à Aldo dans Inglourious Basterds qui donnent du fil à retordre aux nazis. Mais ce film est également l’occasion de parler d’un sujet assez sensible : l’esclavage. On y voit comment l’homme blanc maltraitait l’homme noir, ne le considérant absolument pas comme son égal. Et c’est d’ailleurs le personnage qu’interprète DiCaprio qui nous en donne l’exemple le plus frappant : utilisant la phrénologie pour expliquer à Django comment trois petites bosses à l’intérieur du crâne, faisant pression sur la partie du cerveau relative à la servitude (présents selon lui uniquement chez les hommes de couleur) donnait une légitimité à cet état d’asservissement. Affligeant !

Revenons un instant sur les références. Il se trouve que Django Unchained ressemble beaucoup plus à Kill Bill que l’on pourrait croire. Comme je l’ai dit plus haut, on retrouve le thème de la vengeance. Mais il n’y a pas que cela. D’autres parallèles peuvent être faits entre ces deux films.

– Par exemple, à la fin du premier volume de KB, Uma Thurman combat les 88 fous ; à la fin du film, Django tente de s’échapper de Candie Land en dézinguant à tout va, donnant du calibre de toutes parts sur des ennemis qui affluent par vagues.

– Le mentor de Django se nomme Schultz. Dans KB, Uma Thurman est enterrée vivante sous la pierre tombale de Paula Schultz (1826 – 1893).

– Dans Django Unchained, le premier des frères Speck, Ace, est abattu par Schultz et est interprété par James Remar, acteur que l’on retrouve également un peu plus tard aux côtés de Calvin Candie sous les traits de Butch Pooch. Procédé que l’on voit déjà dans KB. Michael Parks joue à la fois le sheriff Earl Mcgraw dans le volume 1 – personnage que l’on retrouve dans un autre film de Tarantino, à savoir Boulevard de la mort – mais prend les traits du père adoptif de Bill, Manuel Santana.

– Dans Kill Bill, Bill (David Carradine) raconte à Beatrix, la légende de Pai Mei et des « cinq points et de la paume qui font exploser le coeur ». Dans Django Unchained, c’est King Schultz qui raconte à Django la légende de Siegfried et Brunehilde.

L’œuvre de Tarantino foisonne de références. La bien-aimée de Django se nomme Broomhilda von Shaft. Comment ne pas penser au personnage culte de la blaxploitation, l’inspecteur Shaft. Et il est fait référence aussi à un personnage de Pulp Fiction, le Capitaine Koons (Christopher Walken) dont l’ancêtre n’est autre que Crazy Craig Koons, membre du gang de Smitty Bacall. Pour pouvoir être exhaustif, il faut soit allez revoir le film, soit attendre que la galette Blu-ray sorte histoire de se la repasser tout un week-end, un calepin et un crayon à la main.

Pour finir, je vous donne également la liste non-exhaustive des caméos de Django Unchained. Pay attention ! And be careful, boy !

hans-landa-01django-unchained-christoph waltz dr king schultz image02

L’acteur Christoph Waltz que l’on connaît pour son rôle de bad-guy dans Inglourious Basterds sous les traits de Hans Landa et que l’on retrouve ici en tant que King Schultz.

tomwopatsheriffaitmoipeurDJANGO UNCHAINED

L’acteur Tom Wopat, plus comme connu comme Luke Duke de la série « Shérif, fais-moi peur ! » et qui interprète le marshall Gill Tatum.

Donjohnsonmiamivicedon-johnson-bigdaddy-

L’acteur Don Johnson plus connu pour avoir interprété le détective James « Sonny » Crockett de « Deux flics à Miami » et qui interprète ici Spencer Gordon « Big Daddy » Bennet.

DJANGO.1966. Franco Nero.Trdublaj 217franconerodjangounchained

L’acteur italien Franco Nero qui est le premier a avoir interprété le rôle de Django au cinéma et que l’on retrouve dans le film de Tarantino sous les traits d’Amerigo Vassepi.

michael_parks kill billmichaelparksdjango

L’acteur Michael Parks qui, comme je le disais plus haut, a interprété le rôle du shérif Earl McGraw dans Kill Bill réapparaît chez Tarantino une fois encore sous les traits de Roy, un employé de The LeQuint Dickey Mining Co.

pulp fiction tarantinodjango-unchained-quentin-tarantino-movie-image-set-photo

Le maestro, Quentin Tarantino que l’on voit ici dans son rôle de Jimmie (Pulp Fiction) et à côté dans Django Unchained où il interprète Frankie, un employé de The LeQuint Dickey Mining Co.

J’espère vous avoir envie d’aller voir ou revoir ce film. En tout cas, rien que la bande originale donne déjà l’eau à la bouche. D’ailleurs je vous conseille d’écouter « Django » – composé par Luis Bacalov. Un régal ! Allez, on se revoie dans le sauvage Ouest sauvage les p’tits lapins 😉

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Film