Archives de Catégorie: Uncategorized

La lettre de Julie Tonnellier pour le projet « Cher moi »

Autre jour. Autre lettre. Et surtout autre auteur ! Car voici venu le tour de Julie Tonnellier. Elle a eu un mal fou à écrire sa lettre qu’elle a réécrite trois fois de son propre aveu. Faut comprendre, elle est maman. Mais tout de même. Bon, on l’excuse bien volontiers et, ma foi, go to the bio and biblio. So…

Bio :

Julie Tonnellier (Sansa pour les intimes, ou les vieux de la vieille qui m’ont connu sur WoW) — née à Nice, le 29 janvier 1986, sous le signe du Verseau (oui, je tiens beaucoup à mon signe astrologique). Je suis l’ainée d’une fratrie de trois, ma petite soeur de trois ans ma cadette est photographe amateur et mon petit frère, de 15 ans, encore en études. J’ai longtemps vécu au bord de mer, avant de migrer dans le pays varois. Dans les terres comme j’aime à le répéter (et à m’en plaindre quand le soleil tape et que je n’ai plus la mer pour me rafraichir). Je suis tombée toute petite dans la marmite des livres. Mes parents avaient une bibliothèque assez conséquente, ce qui m’a permis de baigner dans les mots très tôt. J’ai commencé par lire du Sherlock Holmes, puis, un jour, dans sa grande bonté, mon père m’a collé du Marion Zimmer Bradley dans les mains, depuis je ne décroche plus de la SFFF. Je ne suis pas encore édité, mais je m’accroche avec mon roman de fantasy/SF, et un jour, la gloire sera à moi ! (Bon j’exagère, mais on peut rêver quand même) Je suis mariée et maman d’un petit garçon de deux ans, au regard assassin et au caractère bien trempé. Les chiens ne font pas des chats me direz-vous… Je suis aussi et surtout, fan de Saint Seiya, accessoirement je suis une grande malade, grande gueule et franche. Solitaire et lunatique. Mais pour finir sur une note plus poétique, je suis de ceux qui, lorsqu’ils aiment, aiment sans compter. Voilà ce que je peux vous dire sur moi. Pour le moment, un jour peut-être, si la curiosité vous pousse à franchir les portes de mon univers, serais-je tentée de vous en dire plus.

Sansa 16

« Hello la volaille,

Je sais que tu détestes toujours autant ce surnom que ta tatie t’a donné après ta classe de neige, et tes chutes incessantes du tire-fesse ! Quels bons souvenirs quand même ! Mais je ne suis pas là pour te parler du passé, bien que le passé, le présent et l’avenir forment un tout indissociable. Non, je suis là pour te parler de toi, moi qui suis toi. Je te vois froncer les sourcils, oui, oui, tu m’as bien lu, tu n’as pas sauté dans une autre dimension, tu n’es pas victime de l’illusion du phœnix. Je suis toi. Toi dans onze ans. J’imagine déjà tes mains trembler sur le papier. Non tu ne rêves pas, tu lis bien une lettre écrite dans le futur, une lettre que tu t’écriras à toi même, pour te parler de ta vie, ou plutôt pour te parler de choses complètement futiles, parce qu’au final, je n’ai pas envie de te raconter ta vie, ma vie. Je veux que, comme moi, tu fasses tes propres choix, que tu commettes des erreurs, car en définitive, si je te mâche le travail, tu ne deviendras pas celle que tu es aujourd’hui. Moi en fait.
Donc dans la mesure où je ne veux pas te dévoiler ton avenir, ni te guider dans cette vie qui t’ouvre les bras, je vais essayer de te rassurer sur certains points. Te dire comment je suis, ce que je suis devenue, ce que je ne suis plus.
Pour commencer, je tiens à te rassurer, tu es toujours aussi barrée ! Je m’explique… Tu es toujours fan, voir même plus que jamais de Saint Seiya. Tes chevaliers d’or préférés sont toujours les mêmes, à savoir Camus du Verseau, Shaka de la Vierge et Mu du Bélier ! Oui, oui, toujours aussi barrée ! Je t’avais prévenue, ne viens pas te plaindre… J’ai des scoops pour toi aussi ! À garder secret bien entendu ! Dans quelques années sortira la saison ULTIME ! Oui ULTIME ! HADES, avec le magnifique Shaka qui mourra aux pieds des arbres jumeaux, avec le parfait Mu, bref… que du lourd ! Mais bon, à part ça, rien ne change vraiment, tu écris toujours autant, ton roman en est à deux tomes et tu as trouvé des amis sur qui tu peux compter pour t’aider à avancer et progresser. Tu as dévoré toute la bibliothèque de ton père, et tu en hériteras d’ailleurs, faute de place dans son appartement pour tout stocker.
Je te l’ai dit j’ai des scoops ! Mais attend je n’ai pas fini !
SEIYAR NE MOURRA JAMAIS !!!
Voilà, j’ai craché le morceau, je sais tu en a les larmes aux yeux, toi qui attend de le voir mourir depuis l’enfance, mais non il survivra, et sera d’ailleurs présent dans une autre saison inédite de Saint Seiya où il aura l’immense privilège de porter l’armure d’or du sagittaire. Mais BONNE NOUVELLE, Kiki deviendra le chevalier du Bélier !!
Bon, allez, passons aux choses sérieuses. Recentrons-nous sur nous-mêmes, un moment, avant de sombrer à nouveau dans la folie.
J’ai 27 ans, je suis une femme comblée, mais le sale caractère qui te fait défaut à 16 ans est toujours présent. Le temps n’arrange rien, et ne fait qu’accentuer davantage ton tempérament explosif. Pour faire court, tu n’as que peu d’amis, mais ceux que tu as sont précieux, tu t’emportes toujours aussi vite, mais l’âge aidant tu parles un peu plus fort… Ce qui ne plait pas trop à ton mari !
Comment ? Ha oui, tu es mariée, et tu ne vis plus dans les Alpes-Maritimes, tu t’es exilée à la campagne (non je ne blague pas, la mer est loin, d’ailleurs tu n’y vas plus). Tu te moques à présent de ce que peuvent bien penser les gens de toi, tu traces ta route, sans te soucier de leur regard, de toute façon on ne change jamais vraiment. Tu as compris, à force de te faire prendre pour une poire, que la meilleure chose à faire c’est d’être toi-même. Je ne te cache pas que ça pose quelques soucis, parce que bien qu’étant né verseau, j’ai tendance à penser que y’a eu erreur sur le timing, tu aurais pu être gémeaux que ça n’aurait pas posé de soucis (oui, tu n’hallucines pas, je te compare à Saga !)
Ha, mais je t’avais prévenue, toujours aussi barrée ! Et le temps n’aide pas à améliorer ta santé mentale ! À toi qui a réussi l’exploit de te mettre tout un jardin d’enfants à dos en faisant exécuter l’attaque de Saga à ton petit frère, sur une petite fille, du haut du toboggan, je tiens à te dire que tu réitéreras l’exploit… avec ton fils !
Eh oui, tu as un fils, et tu as bien bossé, il est beau comme un cœur, furieusement chiant, mais tendrement affectueux. Un petit poisson ! (Je sais que tu n’aimes pas ce signe, mais attends de voir les Lost Canvas !)
Et là, tu me demandes ce que c’est, les Lost Canvas ! Mais voilà, je ne sais pas si je dois te révéler cela, tu n’es peut-être pas prête psychologiquement à encaisser le choc…
Ho et puis merde, les Lost Canvas c’est la Première Guerre Sainte ! Avec Shion et Dhoko !!!
Je te l’avais dit, que tu étais toujours une grande malade !
Voilà, en fait, si je devais te rencontrer dans le passé, je ne te parlerai pas de ta vie, mais j’aimerai beaucoup m’entendre parler de mes propres passions, de mes rêves. Et tu sais pourquoi ? Parce que personne, en réalité, n’a jamais pris la peine de te poser la question, de porter un regard curieux sur celle que tu es vraiment, tu passes pour une intello, à toujours te plonger dans les livres, à toujours gribouiller sur le papier, mais moi je sais, qu’au fond de toi, tu es une grande rêveuse qui ne demande qu’à vivre dans ces mondes enchanteurs que tu croises au gré de tes lectures, de tes séries favorites.
Alors, si j’ai un conseil de vieux à donner à la jeune fille que tu es, ce serait de ne pas abandonner tes rêves, de vivre avec, de tout faire pour ne jamais perdre ton âme d’enfant, car elle te sauvera, elle te fera avancer, et quoiqu’en disent les gens autour de toi, il n’y a rien d’anormal à cela, il n’y a rien de mal.
Apprend que sans rêve tu n’existes plus, tu ne seras plus, tu ne vibreras plus, tu ne vivras plus, tout simplement, alors rêves, aimes, et regarde le monde comme un cadeau. Et puis, pour finir en beauté, parce que tu mérites de savoir… Shion est MAGNIFIQUE dans sa jeunesse ! »

Maintenant

Vous pouvez suivre son actualité via sa page Facebook : https://www.facebook.com/sansafantasy

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized